Mercredi 29 décembre 3 29 /12 /Déc 15:10

Le lendemain, on s'est réveillé vers midi.  Le Boss m'a détaché et m'ordonné de venir lui vider la vessie.

Après l'avoir bu, jusqu'à la dernière goutte, je l'ai décrassé à fond.

Très vite, il s'est mis à bander.

Il m'a fait mettre sur le dos, m'a foutu ses cho7 odorantes dans la gueule et à commencé à me doigter le q.

Deux doigts, puis trois. Ensuite il m'a enfilé sa pogne. J'ai couiné, d'autant que comme d'hab, je n'avais pas eu droit à du popps. Ca ne l'a pas empêché de continuer. Il m'a fisté un bon moment, en utilisant son autre main pour me malaxer les burnes.

 

Après avoir retiré sa main, il a enfilé une capote et m'a niqué comme une bête.

 

J'ai été prendre une douche rapide, puis préparer son déjeûner que j'ai été lui servir à table. Pendant qu'il mangeait, en m'envoyant de temps en temps un bout de steack ou une frite dans ma gamelle, j'étais à genoux à ses pieds.

 

Le temps de faire la vaisselle, un peu de ménage et je me remettais sur le net, pour faire le tapin.

 

Mes "coûts d'exploitations" que je devais lui rembourser, se montaient entre 120 et 150 € par jour. Je lui devais de nouveau du fric.

 

J'ai réussi à accrocher 3 mecs pour l'aprem. 240 €, plan q, lèche, suce, sodo.

 

Avant de partir au taff, j'ai comme chaque soir préparé nos casse croûtes. Pour moi, ce soir, juste un bout de pain. Facturé 10 € quand même.

 

Au boulot, les mecs avaient pris l'habitude de m'utiliser comme pissotière et de me sauter durant les pauses. J'étais la tepu de service et ils en abusaient. Le seul qui ne profitait pas de moi, c'était Joel, le céfran. Les PD apparemment c'était pas son truc !!!

 

Le plus vicieux, c'était Omar, l'un des blackos. Sa queue était monstrueuse et il savait s'en servir !!!

 

Quand à Said, il attendait son tour, à la fin du taff, et là j'avais droit à ma raclée avant de devoir le sucer et lui offrir mon q.

 

Jeudi, même scénario, tapin l'aprèm. Au taff, à la fin de la pause, quand tous s'étaient fait dégorger les burnes, Omar a proposé que je bosse dorénavant à poil.

 

"Ca sera plus commode quand on voudra le tirer, il aura pas à se deshabiller à chaque fois"

 

Said a trouvé que c'était une bonne idée. Les autres, ça les faisait marrer.

 

J'ai recommencé à bosser, entièrement nu, sauf les pompes de sécurité et des gants de manutention. Régulièrement, je me faisais "froler", palucher, voire doigter le cul.

 

En bonne chienne, je me laissais faire et tendais ma croupe quand un mec voulait me doigter.

Par L'esclave - Publié dans : Taff - Communauté : Maitres et esclaves gay
Ecrire un commentaire - Voir les 11 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Recherche

Derniers Commentaires

Calendrier

Octobre 2017
L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
<< < > >>
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés