Dimanche 21 mars 7 21 /03 /Mars 22:49

Le restau était tout près. J’avais mal aux couilles et les quelques pas étaient durs, même en écartant les jambes au max.

Mademoiselle avait réservé une table au fond. Elle et le Maître se sont assis en face de nous, Alex en face du Maître, moi face à elle.

Assis, la douleur s’était un peu estompée. Au moins Alex dérouillait autant que moi !!!

Le Maître m’a commandé une entrecôte.

 

A table, la conversation était banale, comme si nous étions un groupe d’amis. Alex et moi devions quand même vouvoyer Mademoiselle et le Maître.

A un moment, le Maître s’est tourné vers Mademoiselle, pour lui dire quelque chose à l’oreille. Elle a ri.

« Bonne idée »

Puis j’ai senti son pied qui me touchait les couilles. Le Maître faisait la même chose à Alex. J’ai grimacé de douleur, ça ne l’a pas empêché de continuer. Elles m’envoyait de petits coups dans les couilles. Avec les aiguilles, ça faisait un mal de chien.

 

A la fin du repas, le Maître s’est levé.

« J’ai envie de pisser. Alex, tu me rejoins dans deux minutes »

 

Alex n’avait pas l’air enthousiaste. Mais il a obéi. 

Le Maître est revenu après quelques minutes, suivi d’Alex. J’imagine qu’il lui avait servi de pissotière.

 

En rentrant, nous sommes montés direct au donjon. Nous avons reçu l’ordre de nous foutre à poil et le Maître et Mademoiselle nous ont enlevé les aiguilles.

 

Puis nous avons dû les déshabiller, moi Mademoiselle, Alex le Maître.

 

« Entièrement, enlève moi aussi mon soutien gorge. Et viens adorer et lécher mes seins ».

 

Je m’exécutais.

 

« Tu n’aimes pas ? tu ne bandes pas »

« Désolé, je vous l’ai dit, je suis PD »

« Tant pis pour toi »

 

Après que je lui ai léché les seins, sucé les tétons, Mademoiselle m’a ordonné de lui apporter le god ceinture double.

 

« Lèche les godes »

Je m’exécutais.

« Bien maintenant donne moi le gode »

 

Elle se l’est introduit dans la chatte tout en gémissant. Puis, elle a fixé la ceinture. Elle avait un gode dans la chatte, et un autre était dressé, devant elle.

« mets toi à 4 pattes, que je t’encule, PD »

J’ai obéi.

Elle a commencé à frotter l’extrémité du god contre mon cul, doucement.

« Prends du poppers, il paraît que tu aimes ça »

J’obtempérais. J’ai senti le god s’enfoncer dans mon cul. Elle m’a enculé à fond, tout en se tortillant, l’autre partie de god dans sa chatte à elle. Elle m’a travaillé de la sorte un long moment, avant de jouir à nouveau.

 

Pendant ce temps, j’entendais Alex gueuler. Le Maître lui défonçait le cul, et visiblement, le bâtard n’appréciait pas vraiment.

 

Après cette séance, nous avons eu droit à un break.

Mais la soirée n’était pas finie.

 

Alex avait eu droit à la queue du Maitre, maintenant il allait devoir m’enculer !!!!

 

J’ai reçu l’ordre de le sucer. J’ai été m’agenouiller à ses pieds, et j’ai commencé par lui lécher les couilles, avant de le prendre en bouche.

Malgré mes efforts, je n’arrivais pas à le faire durcir.

 

Le Maître a pris une cravache et à commencé à me frapper, en m’insultant.

 

« Applique toi, esclave. Fais le bander. Lui c’est un bâtard, mais toi tu lui est encore inférieur »

Je continuais à le sucer, tout en lui caressant les couilles.

Finalement il a réussi à bander un peu.

Je me suis foutu à 4 pattes, trou offert.

Malheureusement, le temps d’enfiler la capote, il avait débandé.

Mademoiselle a pris le relai, en lui infligeant quelques coups de cravache. Il a fini par bander et m’a enfilé sa teub dans le cul.

 

« Ne pense pas que c’est un mec, pense à moi, ta Maîtresse »

Alex allait et venait dans ma chatte, presque violemment, de peur de débander.

Finalement il a joui.

 

C’était mon tour. Je devais m’occuper de Mademoiselle, la baiser.

Avec les mêmes difficultés qu’Alex pour bander.

Finalement, après plusieurs coups de fouet, en vain, le Maître m’a attaché les couilles une cordelette, m’a mis un collier, auquel il a attaché l’autre extrémité de la cordelette.

Les couilles serrées, tirées vers l’arrière, j’ai enfin réussi à bander.

Je me suis allongé sur Mademoiselle, qui m’attendait, la chatte béante et je l’ai limée bien à fond.

Pour m’encourager, le Maître me cravachait de temps en temps et Mademoiselle tirait sur la cordelette pour me remonter les couilles !!!!

 

J’ai fini par cracher mon foutre.

Par L'esclave - Communauté : Maitres et esclaves gay
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Recherche

Derniers Commentaires

Calendrier

Octobre 2017
L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
<< < > >>
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés