Mercredi 15 décembre 3 15 /12 /Déc 18:27

Hubert a commandé les pizzas. 2 grandes.  Puis lui et me Boss ont été s'asseoir dans un fauteuil. On les a rejoint, Steph et moi, à 4 pattes pour leur décrasser les zobs.

 

Pendant qu'on leur léchait les couilles, le gland, la queue, ils discutaient entre eux.

 

Hubert était intéressé sur la façon dont j'avais été confié au Boss, ce qu'il envisageait.

 

Steph et moi étions à genoux devant les Mâles, à vénérer leurs queues.

 

Les pizzas sont arrivées peu après. Hubert a enfilé son fute et un tshirt pour ouvrir au livreur.

 

Il est remonté avec les boites, deux couteaux, et deux cocas et deux verres.

J'avais la dalle. Lui et le Boss on découpé les pizzas, le centre pour eux, les croutes pour Steph et moi.

Puis Hubert a pris un verre, pour pisser dedans.

"Ca, c'est pour toi"

Le Boss s'est marré et a fait pareil, en offrant le verre à Steph.

 

Après avoir mangé les pizzas et vidé les verres de la pisse des Mâles, on est passé aux choses sérieuses.

 

Steph a été attaché sur la croix de St André, pendant qu'Hubert m'a ordonné de m'allonger sur la table de travail.

 

Il a commencé par m'attacher les poignets, m'a fait mettre les pieds dans les étriers dont la table était munie, avant de me les attacher également et de les écarter au max.

 

Puis il a pris une cordelette, avec laquelle il m'a attaché les couilles, hyperserrées. Il a fixé l'autre extrémité à un anneau, en tendant la cordelette au max. J'avais les couilles tirées à fond, vers le haut. Immédiatement, je me suis mis à bander.

 

"Je vois que tu attendais ça. Je vais bien m'occuper de toi"

Il m'a fait sniffer du popps.

 

Puis, il a pris un gode gonflable, qu'il m'a enfoncé dans la chatte, avant de le gonfler à fond. J'étais écartelé sur la table, les couilles étirées, la chatte éclatée, complètement offert.

 

Hubert a pris ma queue en mains et a commencé par la caresser. Je bandais à fond. Il m'a décalotté le gland. Ensuite, il a été prendre un plug urétral, qu'il a commencé par desinfecter bien à fond, avant de me l'enfoncer dans l'urêtre. Je n'ai pas pu faire autrement que de hurler.

Ca ne l'a pas empêché de me l'enfoncer à fond.

 

Le Boss pendant ce temps s'occupait de Steph. Je l'entendais gémir mais attaché comme je l'étais, je ne voyais pas ce qu'il subissait.

 

Une fois le plug urétral en place, Hubert a pris une petite cravache et a commencé à me cravacher les couilles.

 

Puis, ça été le tour de mes tétons. Il a commencé à me les travailler, avant de me les munir de niplle sticks, réglés au max. Pour finir, il a pris une bougie, l'a allumée et a a commencé à faire couler la cire sur mes tits.

Comme il la tenait proche de la peau, la cire était brûlante. Je chialais, je gémissais de douleur, mais attaché comme je l'étais je ne pouvais que subir !!!!

 

"Ca fait mal, Pédé ? Ce n'est que le début. J'aime ça"

 

Après m'avoir couvert les tétons et les pecs de cire, il m'a permis  de reprendre du popps.

Avant de repasser à mon sexe.

J'ai à nouveau eu droit à des coups de cravache dans les couilles, avant qu'il ne me les branche sur l'électricité. Les décharges étaient douloureuses, il avait dû régler le transfo en position hard.

Puis, j'ai eu droit là encore à une séance de bougie. Cire sur les couilles, la queue et surtout le gland.

Il m'avait prévenu que je dérouillerais, j'étais servi.

 

Steph morflait aussi, si j'en jugeais par les coups que j'entendais et ses gémissements.

 

Pour finir, j'ai été cravaché sur tout le corps. Hubert m'a ensuite laissé là, attaché sur la table, pour rejoindre le Boss qui s'occupait de Steph.

 

Je l'entendais gueuler et une fois il a dit "Stop". Hubert a confirmé le signal d'arrêt. En ce qui me concerne, j'avais résisté jusqu'au bout.

 

Après, je ne sais pas, une demi heure, ils sont revenus tous les trois. Hubert m'a détaché, enlevé le plug urétral et retiré le god. J'avais mal partout. Steph lui avait été battu, sévèrement si j'en jugeais par les marques sur son corps. Il portait encore des pinces a seins. Ils les lui ont aussi enlevées et il n'a pas pu s'empêcher de gémir.

 

Une fois libréré, je me suis immédiatement agrnouillé devant Hubert.

 

"Tu es un bon bâtard, ton Maître peut être fier de toi"

Pour finir, Ils nous ont une nouvelle fois enculé chacun.

 

En partant, Hubert a demandé au Boss s'il était partant pour remettre ça.

"Bien sûr, et je te ferais même un prix"

 

 

 

Par L'esclave - Publié dans : Taff - Communauté : Maitres et esclaves gay
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Recherche

Derniers Commentaires

Calendrier

Octobre 2017
L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
<< < > >>
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés