Lundi 22 mars 1 22 /03 /Mars 09:08

Samedi dernier, en fin d'am, le Maître m'a ordonné de me préparer : douche, rasage du visage, lavement, de préperer un sac avec god, cravache, menottes, pinces, collier, liens ... et de le rejoindre en jean, tshirt blanc et mon blouson de cuir.

Vingt minutes plus tard, j'étais prêt. C'était le délai qu'il m'avait donné.

On a pris la voiture (pour une fois, je n'ai pas eu droit au coffre) et l'autoroute.

Durant le trajet, le Maître ne m'adressant pas la parole, je suis resté silencieux. Il s'est simplement arrêté une fois, sur une aire de repos, pour pisser. Evidemment, c'est ma bouche qu'il a utilisé comme urinoir.

Nous sommes arrivés au centre ville environ une heure et demi plus tard. Le Maître s'est garé, nous avons marché quelques pas, jusqu'à un immeuble ancien où il a sonné.

"C'est nous, Marc et sa pute". J'ai entendu une voix féminine répondre "OK, je t'ouvre, 3è étage"

Nous avons pris l'ascenseur jusqu'au 3è.

En arrivant, la seule porte sur le palier était ouverte.

Une jeune femme, d'environ 25/27 ans, nous attendait. Elle portait des bottes noires qui qui remontaient jusqu'en haut des cuisses, un soutiff en forme de bandeau noir également, et rien d'autre.

Elle a fait la bise au Maître et nous a fait entrer. Dans l'entrée, il y avait un mec, dans les 30 ans, à genoux, nu, totalement rasé, avec un collier autour du cou.

"je te présente Alex, mon esclave"

"Et voilà Christophe, le mien. On peux examiner la marchandise ?"

"Evidemment"

Le Maître s'est approché d'Alex, l'a aggripé par les cheveux pour le mettre debout et a commencé son examen : soupesage des couilles, décalottage du gland, doigtage, travail des tetons ...

La fille m'a odonné de me foutre à poil, en ne gardant que mon slob, si j'en portais un (en fait c'était un jock) et a fait de même avec moi.

Visiblement, mon marquage au fer, en haut de la cuisse, l'a impressionnée.

"tu l'as marqué ? tu as fait comment ?"

"Avec un fer rouge, ça se trouve facilement dans des brocantes, ou su internet. Le plus dur, c'est d'avoir la bonne initiale".

"Putain, il a dû souffrir"

"Oui, mais il est là pour ça"

"Tu pourrais m'aider à en trouver un pour Alex ?"

"On peut essayer, il est d'accord ?"

"Je m'en fous. Je n'ai pas à lui demander son avis".

L'examen terminé, le Maître nous a expliqué ce qu'ils attendaient de nous : durant le week end, Sandra (je devais l'appeler Mademoiselle) et lui allaient échanger leurs esclaves. Alex serait utilisé par le Maître et moi par Sandra.

J'aurais à lui obéir mais aussi, s'agissant d'une meuf, à la baiser.

"Mais Maitre, je ne sais pas si j'y arriverais. Les femmes, c'est pas mon truc, elles ne me font pas bander"

"C'est pas mon problème, tu devras faire ce que Sandra t'ordonnera et y arriver".

Par L'esclave - Publié dans : Echange - Communauté : Maitres et esclaves gay
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Recherche

Derniers Commentaires

Calendrier

Octobre 2017
L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
<< < > >>
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés