Samedi 31 octobre 6 31 /10 /Oct 09:01
On a repris la moto de Karim. Il a pris la direction du centre ville et s'est arrêté à un bar, encore ouvert.
"Attend moi là".
Il est ressorti quelques minutes plus tard, avec un sandwich.
"Je ne t'ai rien pris, tu as eu à bouffer à midi. C'est suffisant".
Karim a bouffé son sandwich, puis a passé un coup de fil.
"Vous êtes où ?"
.....
"OK, on en a pour 5 a 10 minutes, on s'attend là bas"

On est reparti, direction la banlieue cette fois-ci, pour arriver dans une zone industrielle.
Karim s'est arrêté près d'un entrepôt, visiblement abandonné.
5 autres mecs en moto attendaient.
"C'est lui ?"
"Ouais"
"OK pas mal"

L'entrepôt était fermé mais un des mecs avait la clé.
On est entré. C'était visiblement à l'abandon, sale, avec dans une partie des palettiers en métal rouillé fixés au sol.
Karim m'a ordonné de me foutre à poil.
Pendant que j'obéissais, un des mecs, leur chef visiblement, lui a filé une liasse de billets. Ils avaient emmené de la bière et ont commencé à picoler.

Ils se sont mis autour de moi et ont commencé à me tripoter, tout en ouvrant leurs futes. Ils étaient tous en tenue de moto : fute cuir, blouson, bottes.
Le chef m' a fait me mettre à genoux pour que je sniffe, lèche les zobs.
Ensuite il m'a emmené au fond, là où il y avait les palettiers.
"Couche toi sur le dos"

Il m'a attaché les poignets et les chevilles aux palettiers.
J'étais couché, nu, bras et jambes en croix, le corps tendu.
Karim m'a gazé au poppers.
Un des mecs s'est approché pour me faire boire. La bière était chodasse, et j'aime pas trop. Il m'a forcé à avaler deux canettes.

Puis les motards ont commencé à me latter les couilles à coups de bottes. 
Il y allaient à tour de rôle, en s'interrompant de temps en temps pour picoler de la bière.

Mon Maître pratique régulièrement le ballbusting. Mes couilles sont des couilles de PD : elles servent à ça, à être torturées. Mais là, me prendre des coups de pieds dans les couilles, par 5 mecs en bottes, je dérouillais grave.
Un des mecs s'est assis sur ma gueule pour me faire taire, en m'ordonnant de lui bouffer le cul.
Il était plutôt crade, mais je n'avais pas le choix.

A la fin de la séance, ils ont sorti leurs queues et m'ont tous pissé dessus, avant de me détacher.

Mais ç'était pour me rattacher de suite, en me suspendant par les poignets au palettier. Ils ont pris leurs ceintures et m'ont cogné. Torse, cuisses, sexe.

Pour finir, j'ai été à nouveau détaché et mis a 4 pattes. Et j'ai eu droit à leurs queues. Je devais sucer, me faisais enculer à la chaine. La plupart m'ont joui dessus.

Quand ça a été fini, je puais la sueur, la pisse, le foutre.
J'avais mal partout.

Tout le monde s'est rhabillé, on est sorti, le mec a fermé l'entrepôt et on s'est cassé
Par L'esclave - Publié dans : Karim
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Recherche

Derniers Commentaires

Calendrier

Octobre 2017
L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
<< < > >>
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés